Kerberos.io : la vidéosurveillance pour Raspberry Pi

kerberos_videosurveillance_raspberrypi

La vidéosurveillance est un sujet qui intéresse beaucoup de monde. Alors que les solutions « clé-en-main » vendues sur le marché nécessitent un budget élevé, de nombreux projets plus abordables ont vu le jour avec l’avènement du Raspberry Pi.

Dans l’article Système de vidéo-surveillance abordable avec des Raspberry Pi je vous expliquais comment réaliser un système de vidéosurveillance sur mesure avec plusieurs Raspberry Pi. Dans l’article Raspberry Pi Camera – 5 façons de faire du streaming je comparais plusieurs manières de diffuser un flux vidéo avec le module caméra du Pi.

Pour ceux qui souhaitait une solution un peu plus « packagée » et avec la détection de mouvement (élément essentiel de la vidéosurveillance), il restait Motion, un logiciel de vidéosurveillance sous Linux dont le support sur Raspberry Pi n’était pas évident (très gourmand en ressources, support du module caméra du Pi non immédiat…).

Aujourd’hui, je vous présente Kerberos.io qui est un logiciel de vidéosurveillance spécifiquement développé pour le Raspberry Pi 🙂 Près à l’emploi, il suffit de télécharger l’image disponible sur le site et de la calquer sur une carte SD (exactement comme pour Raspbian) et ainsi transformer un Pi en caméra de surveillance (A noté qu’il n’existe pas, pour l’instant de paquet .deb près à l’emploi).

Optimisé pour le Pi et parfaitement compatible avec le module caméra du Pi, Kerberos.io est LA vidéosurveillance clé-en-main pour Raspberry Pi !

kerberos_videosurveillance_raspberrypi_demo

Kerberos.io est doté d’une interface web totalement responsive (compatible avec les smartphones et tablettes), épurée et moderne.

Une démo en ligne est disponible à cette adresse : https://demo.kerberos.io/

Cette interface web vous permettra bien entendu d’avoir les images en temps réel, mais vous présentera également un ensemble de statistiques concernant les événements détectés. Vous pourrez ainsi avoir une trace d’une activité détectées par la caméra.

Il est également possible de déclencher un certain nombre d’opérations lorsqu’un mouvement est détecté comme sauvegarder les images, agir sur le port GPIO, envoyer des requêtes, etc… Enfin, vous pouvez visualiser plusieurs caméras sur une interface web grâce à la fonctionnalité « cloud ».

Pour plus d’info sur kerberos.io, je vous invite à consulter le site officiel : https://kerberos.io/

Voici le lien directe vers la documentation (en anglais) : https://doc.kerberos.io/

N’hésitez pas à partagez vos impressions sur ce soft dans les commentaires 😉

16 réflexions au sujet de « Kerberos.io : la vidéosurveillance pour Raspberry Pi »

  1. Squal78

    Oui, en effet, beau projet non testé pour ma part, il existe aussi motionpie/motioneye qui est une distribution dans le même genre. Très abouti, beaucoup de fonctionnalités… A tester aussi

    Répondre
  2. Ping : Webcam | Pearltrees

  3. Ping : Raspberry - Remote things | Pearltrees

  4. boiteau

    Bonjour, déjà je ne suis pas très doué en anglais, peut être j’ai loupé des choses ???

    J’ai commencé par télécharger l’image : « kerberos-io-armv7-4GB-v110.zip », ensuite je l’ai installé sur ma carte 16 GB, à l’aide de « Win32DiskImager »…
    J’ai installé ma carte dans mon Raspberry-Pi2 et je n’ai rien ???
    L’écran reste en veille ???

    Si je pouvais bénéficier de conseils chaleureux, je vous en serait reconnaissant, car google traduction, c’est lourd …

    Merci de votre aide

    Godricsford

    Répondre
  5. Ping : Raspberry & Arduino | Pearltrees

  6. ramzi986

    Bonjour,

    je trouve le produit très intéressant et assez poussé. par contre je n’aime pas trop le principe du cloud hébergé chez eux. dommage qu’on ne puisse pas centraliser les caméras sans passer leur cloud.

    Sinon très bon produit.

    Répondre
  7. Ping : RIC (gosby46) | Pearltrees

  8. Ping : Projet | Pearltrees

  9. Ping : ARDUINO | Pearltrees

  10. krom

    bon début s’il peut agir sur le port GPIO en réponse à une détection car j’aimerais allumer tout mes projecteurs LED quand c’est le cas 🙂 mais j’imagine qu’il utilise le motion capture pour la détection de mouvement ? pourrait il par hasard utiliser un signal reçu sur le GPIO ? affin d’utiliser une détection PIR beaucoup plus fiable ?

    Répondre

Laisser un commentaire